Reims : 03 51 42 26 72 // Metz : 03 87 35 15 53 // Nancy : 03 83 23 40 97

Que ce soit pour aller au travail ou pour vos sorties du week-end, vous en avez
assez de prendre votre voiture ou de dépendre des transports en commun ?
C’est décidé, vous allez changer de mode de déplacement. Maintenant, la
question se pose : quel engin choisir ? Avec l’avènement des Nouveaux
Véhicules Électriques Individuels
(les NVEI pour les intimes), il y en a pour tous
les goûts, alors comment savoir lequel est le plus adapté à votre mode de vie et
votre quotidien ? Pour cela, l’équipe Li6 vous a prévu une série de duels
opposant chacun de ces nouveaux engins non polluants ! Et aujourd’hui, c’est
le round 1 : Vélo à assistance électrique ou trottinette électrique ?

Vélo ou trottinette électrique | Commençons par le vélo !

Petite présentation du vélo à assistance électrique

Le VAE, aussi appelé vélo à assistance électrique ou tout simplement vélo
électrique, est un vélo plutôt classique. À une différence près… Il est équipé
d’un moteur électrique et d’une batterie qui accompagnent et facilitent le
pédalage.
Cette assistance peut être plus ou moins puissante suivant les besoins du
cycliste et lui permettra de réduire son effort physique. Ses quadriceps et ses
mollets le remercieront plus tard !

Points forts du vélo à assistance électrique

  • Une prise en main simplissime

Le vélo ne s’oublie pas. Alors, si vous avez appris à faire du vélo sans les petites roues stabilisatrices, la prise en main d’un vélo électrique se fera sans heurts et en quelques secondes. Pas plus, promis ! Une connaissance du Code de la route est quand même nécessaire, mais de plus en plus de communes ont aménagé de nombreuses pistes cyclables pour pouvoir circuler en toute sécurité.

  • Plus de kilomètres, mais moins d’efforts à fournir

Les vélos électriques possèdent une autonomie moyenne de 50 km. Inutile donc de devoir le charger tous les soirs comme notre smartphone ! Mais c’est surtout l’assistance au pédalage qui importe… Car cet ingénieux système est d’un vrai secours dans certaines villes aux rues particulièrement pentues (oui, Lyon, c’est bien à toi que je pense !) et permet d’économiser votre sueur, vos forces (et vos jurons).

  • Bon pour la santé !

Mangez 5 fruits et légumes par jour, pas trop salé, pas trop sucré et surtout, pratiquez une activité physique régulière… Pour le reste, on ne sait pas, mais le vélo, même avec assistance électrique, vous permet de valider au moins la dernière partie de ces recommandations !

  • Adieu embouteillages et heures de pointe !

On sait tous à quel point les heures de pointe mettent à rude épreuve notre infinie patience, et ce, que l’on soit en voiture ou en transport en commun.

Avec le vélo à assistance électrique, on respire enfin et l’on ne se prend plus la tête à pousser les gens dans le métro ou à tourner dans le quartier pour trouver une place ! Pour une tension épanouie, dites oui au vélo électrique !

  • Idéal pour diminuer notre empreinte carbone

C’est un peu notre crédo à Li6 et nous sommes loin d’être les seuls ! Aujourd’hui, il est grand temps de changer nos habitudes si nous voulons préserver la planète. Le vélo est écologique, vert et propre. Le vélo électrique, lui, est écologique, vert, propre et vous aide à pédaler ! Qui dit mieux ?

  • Les subventions, le petit coup de pouce qui fait du bien au portefeuille

L’État a mis en place des subventions pour l’achat d’un VAE. Et cette aide financière peut tout de même atteindre les 400 €, ce qui est loin d’être négligeable. Si vous voulez en savoir plus sur ces subventions, n’hésitez pas à aller lire notre article.

  • Parfait pour tous les déplacements

Sur les routes goudronnées de nos agglomérations, sur les chemins ou même dans l’herbe, le vélo électrique peut aller où vous voulez (à condition de choisir un modèle tout-terrain CQFD). Mais il permet à la fois de faire de petits trajets de moins de 10 km (et ça tombe plutôt bien puisque cela représente près de 80 % de nos déplacements), mais aussi de plus grands voyages, notamment grâce à son autonomie pouvant monter jusqu’à 80 km et son porte-bagage.

Points faibles du vélo à assistance électrique

  • Il faut pédaler…

Au risque d’enfoncer des portes ouvertes, le VAE, bien que doté d’une assistance, est… un vélo. Pédaler et fournir un minimum d’efforts physiques reste donc un passage obligé si vous voulez aller d’un point A à un point B.

  • Un encombrement parfois pénible

Que ce soit pour le ranger chez soi, pour stationner en toute sécurité ou pour vous accompagner dans les transports en commun le temps d’atteindre une piste cyclable, un vélo électrique reste encombrant et peu pratique. Et son poids, plus important qu’un vélo classique, n’aide pas…

  • Son prix initial, pas à la portée de toutes les bourses

Vous trouverez des modèles premiers prix entre 800 € et 1500 €, mais certains vélos électriques peuvent coûter jusqu’à 3000 €. Cela représente un véritable investissement pour ceux dont les finances sont un peu justes. Heureusement, il est généralement vite rentabilisé, compensé par la baisse des frais d’essence et/ou la suppression des abonnements de transport en commun.

  • Un temps de charge à prévoir

Qui dit vélo électrique, dit batterie. Et qui dit batterie, dit temps de charge tous les 30 à 70 km suivant le moteur de votre VAE. Ce n’est pas un point faible à proprement parler, mais une habitude à prévoir si vous ne voulez pas vous retrouver à pédaler comme un forcené dans les pentes les plus ardues de votre ville.

Vélo ou trottinette électrique | Place à la trottinette !

Petite présentation de la trottinette électrique

Tout comme le VAE, la trottinette électrique ressemble (vaguement) aux modèles basiques de notre enfance. Seulement, aujourd’hui, nous avons tous bien grandi et la trottinette aussi ! Elle s’est équipée d’un moteur et d’une batterie et est devenue synonyme d’écomobilité tendance. Plus besoin d’impulsion du pied, elle s’occupe de tout, ne nous laissant que la direction à gérer !

Points forts de la trottinette électrique

  • Facile à utiliser (et des souvenirs d’enfance plein la tête !)

La trottinette électrique va vous faire l’effet d’une madeleine de Proust. Mis à part son moteur, rien n’a changé ! Ah si ! Vous allez pouvoir vous propulser à plus de 25 km/h… Une vitesse a priori jamais atteinte lorsque vous aviez 8 ans !

  • Une maniabilité optimale

Si le vélo à assistance électrique peut poser problème dans les transports en commun ou dans la vie quotidienne, la trottinette électrique, elle, est beaucoup plus maniable, et son encombrement, minime grâce à son option pliable. Vous pourrez l’emporter partout avec vous et la ranger très facilement, sans prise de tête !

  • Pour se déplacer sans effort, le rêve des économes de l’énergie

La trottinette électrique est un véhicule qui, comme la voiture, permet de se déplacer sans aucun effort, et ce, quel que soit le pourcentage de la pente. Mais contrairement à une auto, la trottinette électrique ne pollue pas et, surtout, elle est beaucoup plus accessible financièrement (nous y reviendrons plus loin) ! C’est donc un moyen de transport absolument parfait pour réaliser des trajets urbains courts, quotidiens ou ponctuels.

  • Finis les bouchons sur le périph !

Avec la trottinette électrique, les embouteillages, c’est terminé ! Vous pouvez filer sur les pistes cyclables sans vous soucier du trafic. Vous ne perdrez plus de temps sur la route ou dans les transports en commun.

  • Une large gamme de prix pour rester accessible à tous

Il existe de très nombreux modèles de trottinettes électriques dont les prix varient entre 300 € et plus de 3000 €. Avec cette large gamme de tarifs, vous êtes certain de trouver LA trottinette électrique idéale pour vous, une trottinette électrique qui répondra à vos besoins tout en respectant votre budget !

  • Un geste écologique

Adopter la trottinette électrique, c’est adopter une attitude verte, respectueuse de l’environnement. Ici, pas de gaz d’échappement. Le moteur, fonctionnant à l’électricité, est non polluant et permet de protéger notre planète.

  • Parfait pour la mobilité urbaine

La trottinette électrique est absolument fantastique pour tous les petits déplacements citadins. Rapide, fiable et agréable à conduire, elle a toutes les qualités pour vous rendre au travail ou rejoindre des amis et vous évitera de prendre votre voiture pour quelques kilomètres.

Points faibles de la trottinette électrique

  • Difficile d’obtenir une subvention

Pour obtenir une aide financière lors de l’achat d’une trottinette électrique, votre modèle devra répondre à un certain nombre de critères que nous détaillons dans cet article (lien vers l’article subventions). Et s’il n’y a qu’une chose à retenir, c’est que la réglementation est particulièrement pointue et toutes les trottinettes ne sont pas éligibles à cette subvention. Loin de là !

  • Une utilisation dépendante des conditions climatiques

Si le vélo électrique peut s’accommoder de la pluie, pour la trottinette électrique c’est une autre histoire. Avec ses roues lisses, elle a du mal à adhérer aux sols trempés par les intempéries ou le verglas. Des précautions sont nécessaires si vous tenez absolument à prendre votre trottinette et vous devrez impérativement adapter votre conduite.  

  • Conçue quasi exclusivement pour la ville

La trottinette électrique est surtout utilisée pour les trajets urbains. Et pour cause, elle supporte assez mal d’autres types de sols, comme les chemins ou l’herbe. Attention alors à la casse et aux accidents ! Toutefois, si vous tenez absolument à sortir des sentiers battus, vous trouverez sur le marché de rares modèles tout-terrain.

  • Des déplacements limités

Que ce soit pour des raisons de confort ou d’autonomie, la trottinette électrique n’est pas faite pour réaliser de longs trajets. En plus, du fait de sa structure et son utilisation, il vous sera très difficile de transporter une autre personne (a fortiori un enfant) ou des bagages trop lourds.

Le verdict !

  • Prise en main : Vélo électrique 1 — Trottinette électrique 1

Que ce soit le vélo ou la trottinette, ils sont tous les deux très faciles à appréhender pour peu que vous vous soyez déjà frotté à eux étant enfant. Chaque engin remporte donc un point.

  • Utilisation au quotidien : Vélo électrique 0 — Trottinette électrique 1

Les deux engins permettent de se déplacer sans se fatiguer, même si la trottinette électrique ne demande vraiment aucun effort. En revanche, cette dernière sera moins facile à utiliser en cas d’intempéries. Enfin, on regrettera l’encombrement du VAE face à la maniabilité de la trottinette qui peut se plier, se transporter et se ranger en toute simplicité. Pour cette catégorie, c’est donc la trottinette électrique qui remporte le point de justesse.

  • Autonomie : Vélo électrique 1 — Trottinette électrique 0

L’autonomie de ces deux véhicules dépend entièrement de la batterie et du moteur du modèle. Mais inutile de tourner autour du pot : avec une autonomie aux alentours des 30 km, la trottinette ne fait pas le poids face au vélo électrique et ses 50 km de moyenne. De plus, si la trottinette électrique peut être privilégiée pour des trajets courts et citadins, le vélo, quant à lui, peut facilement être utilisé sur de plus longs déplacements, y compris sur les chemins. Ce dernier remporte donc cette manche.

  • Prix : Vélo électrique 1 — Trottinette électrique 1

Avec des premiers prix entre 800 € et 1500 €, on pourrait penser que le vélo électrique perdrait cette manche. Pourtant, en tenant compte des subventions offertes par l’État, le VAE devient plus accessible et s’aligne globalement sur les tarifs des trottinettes électriques de qualité. Pour cette catégorie, c’est donc un bel ex aequo.

SCORE FINAL : Vélo électrique 3 — Trottinette électrique 3

Il est donc difficile de désigner le véritable gagnant de ce duel entre le vélo à assistance électrique ou la trottinette électrique. Et pour cause, tout dépend de l’utilisation que vous souhaitez en faire !

Alors, avez-vous fait votre choix ?